La règle et l’exception

La théorie de l’évolution de Darwin basée sur la sélection naturelle montre une appétence de la vie à aller du général au singulier.

La thermodynamique montre au contraire une tendance des éléments à se mélanger pour atteindre un point d’équilibre et une certaine inertie.

Ce résultat n’est pas garanti. Localement certaines fluctuations au lieu de régresser peuvent  s’amplifier et entrainer le système vers un nouveau régime de fonctionnement.

La vitesse d’écoulement des fluides peut produire un tourbillon qui perturbe la chute normale des atomes.

Tout système porte en lui un seuil de désorganisation, après lequel un courant mineur voué à la régression au lieu de s’amortir, s’amplifie. Il en va de même du climat, du monde mais aussi de la vie.

Les idées reçues se nourrissent d’estimés probabilistes et la vie opportuniste des dépassements de seuils.

Industrialiser le commercial

« Je veux maîtriser la prospection commerciale ! »Industrialiser le commercial

Tous les chefs d’entreprise sont à la recherche de chiffre d’affaires supplémentaire. Ils constatent que le profil de chasseur de clients manque. Un collaborateur capable de taper dans le dur, qui n’a pas peur de prospecter, d’ouvrir les portes avec la rage de vaincre dans les gènes. Un développeur opérationnel qui inspire confiance et ramène des contrats signés, pas des promesses.

Inversement, le profil d’un collaborateur atypique et charismatique effraie, c’est la raison pour laquelle ils ne l’ont pas recruté plus tôt.

L’alternative est le numérique, plus précisément le marketing digital plus soft moins brutal qui utilise les nouveaux outils de tracking pour identifier les signes d’attrait des clients potentiels. Le site web ne suffit pas, il faut produire du contenu général métier puis de plus en plus expert et pointu pour coller à la demande et aux usages des clients afin de diffuser à large échelle une offre puis de façon plus personnalisée une proposition pour obtenir un fichier très qualifié de prospects. La méthode est séduisante. Elle implique un alignement total de la stratégie avec un usage précis. Un plan concret multi média durable et actualisé qui scénarise l’entreprise sur le web.

La prospection numérique impose au TPE, PME, ETI un effort marketing sans précédant.

Plus question de prospecter au feeling, le nombre de rendez-vous clients se multiplie et la transformation en affaires suit.

La rupture numérique

La numérisation impacte sur l’automatisation du service, la dématérialisation et la chaîne de valeur, impliquant une actualisation du positionnement stratégique, un nouveau pacte de confiance, une ré-allocation des ressources pour réduire le gaspillage et la redondance, une réduction de la complexité et l’amélioration de l’accès aux données.

la rupture numériqueLes secteurs émergents bénéficiaires de cette rupture technologique sont notamment l’économie du partage, la réalité virtuelle et l’impression 3D, mais aussi nanotechnologie, finance, e réputation, biométrie, génétique, robotisation, drones… Tous les usages sont concernés.

Comprendre la nature et le contexte de la perturbation est une étape malaisée. Élaborer une réponse adéquate exige de nouveaux engagements et collaborations.

Certains décideurs se connectent aux réseaux diffuseurs d’information, s’associent à des start-up qui par nature ont une libre vision des éléments perturbateurs qu’elles exploitent sans le poids de l’existant.

D’autres font le gros dos attendant que ça passe. La vague numérique chamboule tous les modèles économiques et sociaux.

 

Le Net est un service public géré par le privé

Il n’y pas d’avancées techniques sans changement culturel. La levée des freins implique une évolution des mentalités, une ouverture d’esprit, un certain pragmatisme.

L’esprit de révolution arase, catégorise en bien et mal. La loi du marché fait que le meilleur gagne. Le meilleur ou le pire ? La coopération de systèmes multiples maintient une diversité laissant une chance à l’avenir de dire lequel convient.

Neutralité du NetLe Président Obama soutient la neutralité du Net assurant l’égal traitement des flux entre usagers au détriment des souhaits des opérateurs. On n’arrête pas la course du soleil mais on se protège aux heures les plus chaudes. Une entorse à la libre entreprise ou le constat qu’à chaque échelle de grandeur, une organisation endosse de plus grandes responsabilités ?

A l’échelle du Monde, les Etats peinent à servir le public. Les organisations privées qui s’en mêlent doivent s’attendre à endosser de nouvelles responsabilités.

Numérique, la vague de l’usage

La numérisation croissante des données suscite une réflexion sur le matériel et le virtuel, la propriété et l’usage. L’agilité des organisations est une valeur montante et la propriété reléguée au rang de conservatisme vain.

Ce qui est bien pour les données, l’est-il pour les personnes et les objets ?

La vague de l'usageTout changement de valeur a pour effet de déborder la sphère dans laquelle il émerge pour s’étendre culturellement à tous les domaines. Les valeurs ont vocation universelle. Un test de résistances imposé aux autres valeurs. On voit déjà les effets de l’expansion de l’usage en relation humaine.

Dans la relation qui relie les êtres à tout, se cachent d’autres valeurs non moins estimables que l’usage et l’utilité, un goût de pérennité, de soin, d’attachement, au final générateur d’émotions, sel de la vie.

Prioriser l’usage ne peut s’appliquer sans dommage à tout.

Un dosage entre valeurs et territoires d’application qui interpelle chacun dans sa relation au Monde.