Articles

Négocier avec soi pour décider

Le peut-être est-il déviant?

053
La manifestation de l’esprit critique est souvent considérée comme impertinente. Le dogmatisme ne tolère pas la critique. Le scepticisme n’a pas la cote car peu constructiviste. Il s’agit d’affirmer yes we can!

Le ressenti est un tissu d’émotions contradictoires. Il n’y a pas de vrai ou de faux, de oui ou de non, mais un ensemble instable de sensations. Comment concilier doute et conviction?

Apparaît le choix de la posture face au subjectif. Comment choisir face à un éventail de possibles? Le pari de Pascal ne s’adresse pas uniquement à la conjecture sur l’existence de Dieu. C’est le mode commun d’accès au bonheur. Il faut parier avec méthode.

Le droit à l’erreur, le rebond font partie intégrale de l’apprentissage entrepreneurial. Tester l’hypothèse par l’expérimentation. L’autocritique est le garde-fou du progrès individuel et collectif à finalité morale, mieux éthique.

Dans un monde continu, la finalité est prévisible. La morale impose aux mœurs une règle, une logique statistique. Le désordre familier à l’échelle individuelle est perturbant à l’heure de la globalisation. Le hasard et la spéculation prennent une part plus importante. L’inférence de l’inconnu est plus fréquente. L’éthique est la relation d’harmonie qui intègre continuité et rupture. Comment adopter une conduite éthique en affaires pour que l’ordre persiste ?
Il faut de la poésie. Une poésie qui lie amour et vibration, comme la beauté, les mathématiques, les symboles, les paraboles, autant de langages et concepts dont l’objet est de lier connu et inconnu, d’élever la réalité par la transcendance, de défier le hasard, le temps et l’espace.

Un entrepreneur heureux aime ce qu’il entreprend. Son engagement vise l’immédiat et le long terme.

Décider

« Je veux changer de cap ! »

décider

Vous ressentez un inconfort persistant, l’intuition d’un danger, des signes forts qui ne trompent pas. Vous craignez le changement. L’inaction comme les mauvais choix coûtent cher. Avant de décider un changement à fort enjeu, envisagez toutes les hypothèses. Prenez le temps de réfléchir. Prenez conseil, élargissez votre champ de vision. Imaginez plusieurs scenarii, leurs points forts et leurs points faibles, les conséquences associées. Identifiez sur qui vous pouvez compter. Un regard neuf peut vous éclairer sur de nouveaux risques ou opportunités. Laissez les idées cheminer. Votre conviction s’affirme, une préférence émerge, une décision vous semble la meilleure. Prenez là et sachez vous y tenir.

Associez les acteurs, partagez vos valeurs, votre choix, l’enjeu, la mission. Communiquez votre motivation. Assurez-vous que chacun a bien compris l’objectif global, ses objectifs personnels et l’importance de sa contribution. Formaliser en détail le plan d’actions. Fixez le cadre, les codes, les postures de chacun et les règles de fonctionnement. Déléguez les responsabilités, donnez le pouvoir et les moyens d’atteindre le résultat.

Assurez-vous que chacun est en ordre de marche. Vérifiez que l’équipe est opérationnelle, que la communication circule correctement. Testez le fonctionnement et ajuster.

Développez la polyvalence. Rien ne vaut la pratique du travail de l’autre pour fluidifier les processus et améliorer la  performance et l’esprit d’équipe.

Accélérer le rythme, gagner en efficacité.