Articles

La part du gâteau

« J’ai peur de perdre le contrôle ! »part de gateau

Lorsque le business modèle est prometteur, les opportunités de croissance ne manquent pas avec pour corolaire un besoin de financer croissance et investissements.

L’ouverture du capital est un moyen incontournable de lever des fonds. Un apport d’argent neuf rassure les prêteurs, induit un devoir de consultation des partenaires financiers et une dilution de la part du capital.

L’obligation de reporting est plutôt une saine discipline dès lors que le cadre des échanges et la feuille de route sont posés. L’effort d’objectiver la situation, les prévisions et les décisions est formateur. La qualité des échanges gage le succés du projet d’entreprise.

La dilution du capital et du pouvoir décisionnel est une pilule pas désagréable à avaler si la part du gâteau grandit.

Le choix du Fonds de Capital risque susceptible d’accompagner et d’accélérer le développement et la performance est crucial. Choisir entre un Fonds actif ou inactif est donc la clé d’une ouverture du capital réussie. Ce projet se prépare. Un délai de quelques années est parfois nécessaire entre un premier rendez-vous et la concrétisation d’une coopération commune.

L’émotion et la raison

Une période de mutation oblige à repenser nos modèles.

L’impact formidable du net sur les individus impliquent pour les entreprises des changements de même ampleur. Il ne s’agit plus de ripoliner les organisations, de verdir nos comportements, mais de transformer fondamentalement nos systèmes.

utopieLe but est d’élever les consciences au plus global, d’agir de façon plus responsable, d’enrichir l’analyse de points de vue et de contextes différents, pour une convivialité élargie et une soutenabilité durable.

Les nouvelles manières de penser et de vivre existent, moins en conflit, plus en coopération, moins en opposition, plus en harmonie et partage d’objectifs communs.

Le pari du gagnant-gagnant n’est pas une utopie, mais un gage de réussite.

Le Dirigeant d’entreprise améliore la gouvernance, élève la qualité de l’échange et de la communication, motive et suscite l’expérimentation, fait tester les pratiques nouvelles, modélise le changement, fixe l’agenda des objectifs et mesure la performance.

L’émotion au service de la raison !