Articles

Le système de la mesure

Mesurer n’est pas neutre.

La réalité est la perception de la réponse d’une chose à une sollicitation. Avant la mesure, tout est possible, après, les possibles s’effondrent en un résultat qui qualifie le réel. De là à confondre résultat est réalité, il n’y a qu’un pas !Le système de mesure

La mesure évalue à la même aune, passé, présent et avenir, codifie les émotions, décontextualise, dépoétise et filtre l’imagination.

Une culture se caractérise par ses systèmes de mesure. La juste mesure exige l’usage d’indicateurs pertinents, mais la communication plébiscite la simplification. La perception du réel est tronquée.

La Culture du résultat vise à mesurer la performance d’une entité. Une Culture du résultat « inclusive » mesure la contribution de l’entité à la vitalité de l’écosystème qui l’accueille.

La puissance de calcul du numérique permet d’imaginer un système de mesures inconcevable auparavant. On mesure non seulement l’enrichissement propre d’une entité mais son efficience relationnelle, sa contribution au mieux vivre de ses partenaires.

Une révolution dans la façon de voir la réalité ! Un argument choc pour les Marques !

Small Business et délicatesse

Pourquoi les entrepreneurs créent des emplois ?

http://data.abuledu.org/URI/519e8aab

La petite entreprise amalgame un concentré de compétences multiples. Les tâches simples se complexifient à la mise en œuvre par la richesse des contextes de situation.

Une solution est la simplification qui réduit. Une option est l’adaptation pour saisir l’opportunité de la complexité comme un avantage concurrentiel. Si le bonheur réside dans la réalisation pour chacun de ses propres habiletés, nous voici comblé.

Que manque-t-il au bien pour qu’il devienne bon ? Le regard des autres, l’admiration et la reconnaissance du travail bien fait.

La rupture numérique

La numérisation impacte sur l’automatisation du service, la dématérialisation et la chaîne de valeur, impliquant une actualisation du positionnement stratégique, un nouveau pacte de confiance, une ré-allocation des ressources pour réduire le gaspillage et la redondance, une réduction de la complexité et l’amélioration de l’accès aux données.

la rupture numériqueLes secteurs émergents bénéficiaires de cette rupture technologique sont notamment l’économie du partage, la réalité virtuelle et l’impression 3D, mais aussi nanotechnologie, finance, e réputation, biométrie, génétique, robotisation, drones… Tous les usages sont concernés.

Comprendre la nature et le contexte de la perturbation est une étape malaisée. Élaborer une réponse adéquate exige de nouveaux engagements et collaborations.

Certains décideurs se connectent aux réseaux diffuseurs d’information, s’associent à des start-up qui par nature ont une libre vision des éléments perturbateurs qu’elles exploitent sans le poids de l’existant.

D’autres font le gros dos attendant que ça passe. La vague numérique chamboule tous les modèles économiques et sociaux.