Industrialiser le commercial

« Je veux maîtriser la prospection commerciale ! »Industrialiser le commercial

Tous les chefs d’entreprise sont à la recherche de chiffre d’affaires supplémentaire. Ils constatent que le profil de chasseur de clients manque. Un collaborateur capable de taper dans le dur, qui n’a pas peur de prospecter, d’ouvrir les portes avec la rage de vaincre dans les gènes. Un développeur opérationnel qui inspire confiance et ramène des contrats signés, pas des promesses.

Inversement, le profil d’un collaborateur atypique et charismatique effraie, c’est la raison pour laquelle ils ne l’ont pas recruté plus tôt.

L’alternative est le numérique, plus précisément le marketing digital plus soft moins brutal qui utilise les nouveaux outils de tracking pour identifier les signes d’attrait des clients potentiels. Le site web ne suffit pas, il faut produire du contenu général métier puis de plus en plus expert et pointu pour coller à la demande et aux usages des clients afin de diffuser à large échelle une offre puis de façon plus personnalisée une proposition pour obtenir un fichier très qualifié de prospects. La méthode est séduisante. Elle implique un alignement total de la stratégie avec un usage précis. Un plan concret multi média durable et actualisé qui scénarise l’entreprise sur le web.

La prospection numérique impose au TPE, PME, ETI un effort marketing sans précédant.

Plus question de prospecter au feeling, le nombre de rendez-vous clients se multiplie et la transformation en affaires suit.

4 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *